accueil -> Présentation
Plan du site Contact
 

mot du Président

Créée le 1er Avril 1974 avec seulement 374 étudiants, l’Université de Ouagadougou en compte aujourd’hui plus de 35 000. Une évolution certes rapide, mais marquée par la quête permanente d’un enseignement de qualité. Cette marche positive a pour conséquence de classer notre institution universitaire parmi les meilleures de l’Afrique francophone au Sud du Sahara.

Après la refondation de l’université en 2000, les restructurations et remaniements entrepris ont permis à notre université d’assumer pleinement son caractère fonctionnel et utilitaire. Son statut d’Etablissement Public à caractère Scientifique, Culturel et Technique (EPSCT) qui en a résulté répond aux missions qui lui sont assignées dans les domaines de la formation et de la recherche.

L’Université de Ouagadougou rassemble à ce jour cinq unités de formation et de recherche (UFR) : Sciences Exactes et Appliquées (UFR/SEA), Sciences de la Vie et de la Terre (UFR/SVT), Sciences de la Santé (UFR/SDS), Lettres, Arts et Communication (UFR/LAC) et Sciences Humaines (UFR/SH)

Trois instituts complètent ce dispositif : l’Institut Burkinabè des Arts et Métiers (IBAM), l’Institut Supérieur des Sciences de la population (ISSP), l’Institut Panafricain d’Etude et de Recherche sur les Médias, l’Information et la Communication (IPERMIC).

La récente création des trois écoles doctorales (Lettres, Sciences Humaines et Communication, Sciences de la Santé et Sciences et Technologie) traduit de même notre volonté à accorder à la Recherche toute son importance, et ce, en adéquation avec les défis du développement auxquels est confronté notre pays.

Les profondes mutations socio-économiques et leurs impacts dans le secteur de l’enseignement n’ont pas fondamentalement entamé la culture de l’excellence, longtemps l’apanage d’institutions publiques d’enseignement supérieur comme le nôtre. Bon an mal an, l’Université de Ouagadougou propose au public une gamme de formation de plus en plus diversifiée et tournée vers le marché de l’emploi. Non pas sans coup férir, les lauréats de la dernière session du baccalauréat et l’ensemble des étudiants de notre institution ne peuvent dire le contraire.

La mise en œuvre intégrale du LMD avec quelques réaménagements, la régularité du calendrier académique, l’accroissement de nos capacités d’accueil sont bien des situations qui nous préoccupent au premier chef. Au lendemain de mon installation à la présidence de l’Université, j’ai pris langue avec tous les partenaires sociaux de la communauté. Tous en sont également préoccupés. C’est le lieu pour moi de réitérer mon engagement à travailler avec tous les acteurs de notre institution. Il faut que notre outil commun de travail retrouve ses lettres de noblesse.

Je souhaite la bienvenue aux étudiants (es), et surtout beaucoup de courage à ceux et celles qui y sont déjà inscrits (es). Je réaffirme mon attachement à l’esprit de collégialité et du dialogue permanent et dynamique comme moyens de gouvernance. Je voudrais également rassurer les membres de la communauté, aussi bien que tous les partenaires de l’université, à donner le meilleur de moi-même pour la bonne marche de notre maison commune.

Pr Rabiou Cissé

 
Actualité relative au LMD
Les grandes lignes du LMD

 
The TWAS Visiting Scientist Programme

Congrès international sur les Energies Renouvelables et developpement Durable

Programme Bourses CUD : Bourses pour docteurs 2013


 
Lettres, Sciences Humaines et Communication
Avis de soutenance de thèse d’habilitation à diriger des recherches en Philosophie
Soutenance de thèse de Doctorat Unique en Lettres Modernes de Monsieur SANOU Noël
Soutenance de thèse de Doctorat de Madame Ouoba Pounyala Awa

 
 

 

 
 
 
 
Accueil Plan du site Contact